La nostalgie des anniversaires : chaque maman connaît ça, j’imagine !

Comme depuis 3 ans maintenant, je me replonge dans tes photos, qui sont classées (tant bien que mal) par mois. Je me rappelle de ta première purée, la première fois que tu t’es retournée sur le ventre, tes premiers gazouillis, tes Noëls, ton quatre-pattes, tes premiers pas, tes premières dents, ta première bronchite, ta première coupe de cheveux, ton premier déguisement de carnaval, ta rencontre avec la mer,  …

… ta première chimio.

 

Indéniablement, elle fait partie de ta vie.

Indéniablement, je pense à ce qu’auraient été ces 7 derniers mois sans elle. Indéniablement, je m’arrête sur ta dernière photo prise avant le diagnostic. Et retourne voir l’avant-dernière. Et celle d’avant. Ta pâleur qui augmentait, les pétéchies qui apparaissaient. Et j’arrive sur la dernière avec tes cheveux. Puis la première sans.

 

Ce que tu es belle. Ce que tu es forte. Ce que tu parais joyeuse, malgré tout. Tu es resté ce clown, ce poupon potelé aux grands yeux, cette petite fille si expressive, si caractérielle, tellement intelligente et mature.

 

Mon bébé, reste cette petite fille. Pas parfaite, et heureusement. Reste telle que tu t’es forgée.

Je ne peux pas te promettre que tout ira bien, que tout ira mieux. Je peux simplement te promettre que dorénavant, on profitera encore plus de chaque instant. Que plus rien ne sera grave. Qu’on fêtera tes anniversaires plus que de raison. Qu’on fêtera tout, et rien. Qu’on fera de la vie une fête, qu’on fera honneur à cette vie.

 

On ne peut pas savoir ce que la vie nous réserve. On ne peut pas espérer passer entre les gouttes. Mais l’on peut se dire son amour, tous les jours. Alors sache que je t’aime. Que je ferai de mon mieux, chaque jour, pour t’aider à affronter cette vie, et l’aimer même si. A profiter du moindre petit moment. A admirer la beauté de la plus simple des fleurs, à trouver une forme à chaque nuage, à transformer les tâches fastidieuses en jeu, à trouver les mots pour exprimer tes émotions, à ne pas garder les angoisses en toi, à dire aux gens que tu les aimes, à t’éloigner de ceux qui te font du mal, à ne pas en vouloir aux autres pour ce qui t’arrive, à être fière de toi.

 

Joyeux anniversaire mon coeur de beurre. Mon chaton, ma poupoune.

Ta maman qui t’aime jusqu’à la lune, et retour ❤

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :