Cher Père Noël,

Moi aussi je t’écris ma lettre. J’ai déjà essayé d’écrire à Dieu mais il est pas du genre coopératif, si tu vois ce que je veux dire.

Tu vois Père Noël, j’ai pas besoin de jouet. Je suis une maman. J’ai pas non plus besoin d’un nouveau téléphone, d’un sac à main ou d’un Thermomix. A la limite une jolie bague, ou un voyage en Corse, mais tu auras compris que je t’écris pas pour ça.

Je t’écris pour savoir si tu pouvais pas faire en sorte que la rémission de ma fille soit complète et définitive. Pour qu’on puisse passer Noël sereinement et préparer sa jolie rentrée. Je t’écris pour que tu fasses en sorte que ses globules blancs remontent vite et bien et qu’elle puisse manger du saumon fumé ou l’oeuf au plat qu’elle me demande depuis des semaines. Père Noël, s’il te plait, n’apporte pas trop de jouets à Andréa. Apporte lui des moments de joie, comme on en fabrique tous les jours. Permets lui de sauter sur le canapé à l’infini et imaginer des cabanes avec les coussins Ikéa. Offre lui des instants magiques, des souvenirs impérissables. Et puis, Père Noël, si  tu pouvais faire en sorte que les ponctions lombaires soient indolores, ça serait magnifique.

Père Noël, je t’écris aussi pour tous ces enfants et ces parents qui se battent contre un putain de cancer. Je t’écris pour savoir si par hasard tu pouvais pas fabriquer moins de jouets pour te consacrer un peu plus à la recherche et à son financement. Ou si tu pouvais faire passer le message au gouvernement, parce que les parents, ils sont pas trop écoutés … Apparement c’est + rentable les enfants malades que les enfants en pleine forme, tu sais. Et puis, c’est plus compliqué mais je t’écris pour te proposer de négocier avec Dieu qu’il nous rendent les enfants qu’on a vu partir. Que ces enfants qui n’avaient rien demandé et qui se sont tellement battu retrouvent les bras de leur maman et papa. Que ces mamans et papas comblent le vide qui s’est creusé. Qu’ils puissent revivre, en entier.

Père Noël, tu aurais pas le temps aussi d’aller à l’hôpital, au service onco-hémato pédiatrique pour aller passer du temps avec les enfants ? Parce que tu sais, y en a qui sont seuls, souvent … Le dimanche, y a pas grand monde pour égayer leur quotidien. Le mercredi aussi d’ailleurs. Le mercredi c’est le jour des enfants, mais pas des enfants cancéreux, faut croire.

Je t’écris, égoïstement, pour te demander d’ôter de ma mémoire tous ces moches souvenirs. Moi qui ai toujours eu peur de la mort, Père Noël, ça reste dans ma tête, ça s’efface plus. Et ce vocabulaire médical, qu’il me serve juste à gagner au Scrabble. Pas à comprendre ce que les médecins ont noté dans le cahier de cancer de ma fille.

On te préparera des bons gâteaux, un verre de lait d’amande (parce que les PLV c’est mauvais pour la santé t’sais), et des carottes bio (les pesticides ça donne le cancer …) pour tes rennes. J’espère que tu auras pu lire ma lettre, pas comme Dieu, parce que j’ai toujours su que t’étais un mec plus sympa, plus accessible, plus doux.

Bon courage pour les prochains 24 jours et à très vite ! Bisous.

8 Replies to “Cher Père Noël”

  1. Je ne prend pas toujours le temps d’écrire mais, là, je suis touchée, plus que jamais, émue, au bord des larmes.
    Il n’y a pas grand chose à ajouter. Tout est dit…
    Je n’ai pas les mots mais je vous admire toutes les deux. Quelle force! Quelle détermination!
    Anne

    Aimé par 1 personne

  2. Tes mots sont tellement juste et poignant votre histoire m’a souvent mis la larme à l’oeil, quel courage vous avez toutes les deux ça fait réfléchir à beaucoup de choses… Tu as tout dis…
    Je vous souhaite pleins de bonnes choses
    Bisous à vous deux

    Aimé par 1 personne

  3. Et encore une fois je me prends juste cette put…. de vérité en pleine face , tes mots sont justes,ils sont vrai et il me touche au plus profond de mon être à chaque fois….. Je souhaite un noël des plus magiques à Andrea,et de l’amour à profusion 💙

    Aimé par 1 personne

  4. Parce que pour moi le Père de Noël c’est Dieu et qu’un jour j’ai lu : «Dieu, où es-tu quand les enfants souffrent ?» et que quelqu’un m’a répondu «Il souffre avec eux et en eux.»
    On aimerait qu’Il soit Tout-Puissant comme on veut. D’une puissance dominatrice. Mais il nous apprend à renoncer à la puissance par solidarité avec les impuissants. Il nous apprend à penser à eux, à marcher à leurs côtés. Parce qu’accompagner est notre seule puissance. Et notre grande impuissance en même temps.
    Pas de mot. Juste un coeur. Pour aimer. Et penser à vous. Continuer à espérer. ❤

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai voulu te laisser un message privé sur instagram…mais je suis arrivée ici…sur cette lettre…Je l’avais déjà lu…mais aujourd’hui, elle m’a fracassé le cœur. J’ai voulu t’écrire que je ne sais pas quoi t’écrire…c’est paradoxal..mais au fond, que te dire…te souhaiter du courage ? Tu en as. Te dire que je pense à toi ? Ça changera quoi. Te dire de ne pas t’inquiéter, que tout ira bien ? Qui suis-je pour dire ça. Et puis, en écrivant, je me suis rendu-compte que la seule chose que je pouvais faire, c’est ce que tu as suggéré, et qui pourtant parait si évident : devenir donneuse de moelle-osseuse. Je vous embrasse toutes les deux

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :