Nouvelle chute

On a commencé à revivre. A aller faire des courses. A manger des saucisses. A prévoir des sorties. A organiser Noël. A appeler l’école pour prévenir que ça y est, tu feras ta rentrée en janvier. A rêver à une douche sans faire attention à mouiller ton pansement du cathé. On a osé faire des projets.

On a mis le sapin en place un matin pour le décorer. Et le téléphone a sonné. J’ai entendu le mot « blastes », et je me suis liquéfiée. Toi t’avais pas envie de savoir. Tu m’as dit de me taire. On a fait comme si. Mais t’as rechuté.

 

Tu es tombée malade. Puis tu as rechuté.

C’est drôle, les mots.

 

Cette maladie, c’est comme un obstacle à la vie. C’est comme quand tu apprends à marcher : tu tombes et tu te relèves. Là, tu vis, tu tombes, tu vis encore plus … et tu re-chutes. La deuxième fois, ça fait encore + mal que la première. La première fois tu as mal. La deuxième fois tu sais où tu auras mal, la douleur que ça procure.

Je pensais que l’inattendu, c’était horrible. Mais non, y a pire. Il y a retrouver quelque chose que tu voulais oublier. Il y a cette fatigue qui ne s’estompe pas. Cette angoisse de plus en plus présente. Ces pensées sur la fatalité, cette éventualité qui existe, malgré tout, qu’on ne peut pas nier.

Il y a les jours d’angoisses entre la brève annonce par téléphone et l’entretien avec le médecin. Il y a le noeud dans la gorge et l’estomac. Il y a les larmes qui coulent toutes seules. L’errance dans l’appartement vide. Le désespoir en faisant une valise pour l’hôpital et non pas des vacances. Il y a la nourriture qui ne passe pas. Les douches à répétition comme pour se laver de cette nouvelle. Il y a le rangement et le nettoyage compulsifs. Il y a la peur de n’être pas assez fort. Il y a l’envie de tout laisser tomber.

 

Et puis, il y a le déclic. Le soutien des gens, connus ou inconnus. La force qui revient comme par magie. Se relever, et marcher à nouveau, encore mieux, encore plus loin. T’accompagner encore, toujours, être là pour toi, avec toi.

Publié dans: LAM

Une réflexion sur “Nouvelle chute

  1. soleildoctobre dit :

    Chère Maman

    Je suis tombée par hasard sur votre histoire (via le blog 40ans4enfants) je voulais simplement vous dire que je souhaite de tout mon coeur à votre petite puce et vous de remporter la bataille. Mes pensées l’accompagne ainsi que tout ces enfants qui combattent la maladie. Cette année encore mes dons iront aux associations qui luttent contre les cancers pédiatriques. Parce que nous pourrions être à votre place et parce que j’espère qu’un jour proche ces fichues maladies soient éradiquées. Tendres pensées à votre petite princesse.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s