5:15 : bip bip bip ! C’est dingue, je me lève tout de suite, direction la douche. J’oublie que je suis écolo et reste sous l’eau chaude quelques instants. Le meilleur moment de la journée. En sortant de la douche j’oublie encore une fois que je suis écolo et mets le radiateur soufflant en route. Je me sèche les cheveux – ça pousse, ça recommence à être relou de les sécher – , applique ma crème hydratante – faudrait que je fasse un gommage un jour – – du coup il faudrait que j’en achète un nouveau un jour -, commence à ouvrir mon fond de teint et laisse finalement tomber, du mascara et un coup de crayon sur les sourcils ça suffira. Je me regarde dans le miroir, touche mes os du bassin. Et mes poignées d’amour. On peut être grosse et ossue en même temps ? C’est vraiment moche en fait. Il me reste 1kg avant d’arriver à mon poids rêvé et je me trouve toujours moche. Je m’habille, et file me faire un café. Je me prépare un thé pour mon thermos de la matinée. Il me reste un morceau de citron dans le frigo, je le presse dans l’eau chaude : c’est un peu trop citronné non ? On verra bien. Je sors un yaourt nature qu’Andréa avait choisi, 2 pains d’épices au chocolat qu’elle adore et me sers un verre de jus d’orange.

Pendant que j’engouffre le yaourt je vais éteindre les radiateurs, prépare le sac isotherme, alterne avec les pains d’épices, mets ma trousse de toilette et mon lisseur dans mon sac. Je regarde la date à laquelle je dois ramener les livres à la médiathèque : oups, trop tard. Je bois mon café et sors les tup du frigo : un reste de poulet et de pâtes pour moi, un petit tup de gnocchis-lardons-champignons-crème pour le midi d’Andréa, en espérant qu’elle mange un peu … j’ajoute une soupe que j’avais au congel, ça fera office de pain de glace – il faut que je le récupère celui là, d’ailleurs il est où ?-.

Je mets le lave-vaisselle en route, mets mes bottes, ma veste et prends les 3 sacs de linge pour Andréa, mon sac d’affaires, le sac isotherme, mon sac à main et mon thermos. Let’s go !

6:08 : toutes les affaires sont chargées, la voiture a un peu chauffé. J’ai hésité entre le morning sur Virgin Radio ou Deezer et j’ai choisi d’écouter le flow sur Deezer.

Ça commence avec Under the Bridge des Red Hot ❤️

La route est belle ce matin. Peu encombrée, pas glissante. C’est calme. Je suis sereine. Et …

« Putain mais pourquoi t’accélères quand je double espèce de connard ! »

Avec la voix éraillée du matin. Coucou, c’est moi Alicia ! Je suis là, je vais bien !

Deezer lance Porto Vecchio de Julien Doré. Et puis J’ai oublié de GCM. Je continue la route, toujours sereine. J’ai hâte de retrouver ma fille, elle me manque. J’aurais du la retrouver la veille mais la gastro a eu raison de moi. Bruno Mars me fait danser sur l’autoroute avec Uptown Funk. Et puis une chanson plus douce arrive, une chanson qui nous fait penser à nous avec mon amoureux, alors je suis obligée de lui snaper un extrait. Au pied du Haut Koenigsbourg illuminé, qu’on a promis à Andréa d’aller visiter avec son papa, Bruno Mars chante Just the way you are. Ça me rappelle que j’avais dit un jour que si un mec me chante ça, je lui saute dessus direct. Je crois que ça serait toujours le cas.

Arrive à nouveau Julien Doré avec Moonlight Serenade. C’est vrai, faut pas trop m’aimer moi. Sinon je panique.

Et putain, j’entends les premières notes de Lonely Day de SOAD ❤️ voilà que je me mets à chanter et fredonner sur le solo de guitare. The day that i’m glad i survive …

Cette playlist résume toute ma vie en fait ! C’est la première fois que je fais attention aux enchaînements sur le flow. Et puis d’un coup Robin Thicke me dit que je suis une good girl ! Et je réfléchis à depuis quand je n’ai pas fait la fête et dansé comme une ado. Et ouais j’ai 28 ans et je suis maman d’une enfant cancéreuse … est-ce que j’ai le droit de faire la fête et danser ?

Stephan Eicher calme le jeu avec Pas d’ami comme toi et j’arrive à proximité de l’hôpital.

Il est 7:18 quand je me gare. Ça sent le petit pain chaud dans le hall de l’hôpital. Je monte au 8ème coller une étiquette sur le tup d’Andréa et le mettre au frais, dépose son sac de vêtements devant sa chambre et n’entre pas pour ne pas la réveiller. Je redescends pour boire un café, manger un petit pain et 2 mandarines, pour tenir jusqu’à 14:30, heure à laquelle l’éduc spé viendra me remplacer pour que j’aille manger.

Je suis de bonne humeur. Motivée. Sereine et optimiste.

16 Replies to “Matin d’embauche”

  1. Et c’est parti pour une nouvelle journée, avec de chouettes chansons en tête, des vitamines, bref, l’indispensable ! Je pense à vous, à votre puce , et hop, un wagon de bisous arrive de Valdoie à vous ! Oups, je me suis trompée, les bisous arrivent à moto aujourd’hui 😊

    Aimé par 1 personne

  2. J’adore ton style d écriture. J’adore la manière dont tu parles de ce combat et l énergie que tu y mets. Tu es une super maman qui a donné vie à une super petite fille. Vous méritez tellement tout le’ bonheur du monde .. Je pense fort à vous ❤️🤞

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour Alicia,

    Vous êtes très courageuse, et je suis certaine que votre courage vous paiera vos efforts ! Vous êtes forte pour vous, votre mari et votre Andréa ! Je vous souhaite de pouvoir passer de merveilleux moments de fête malgré tout.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :