Ca va ?

Ca va ?

« Ca va oui, du mieux qu’on peut » : ça, c’est la réponse standard. Tu veux la vraie ?

J’aimerais pouvoir te dire ; oui, ça va, elle va à l’école, elle a que des bonnes remarques de la maîtresse, bon elle est un peu tyrannique avec ses copains, mais elle fait de beaux progrès, et puis elle va toujours à la babygym tous les samedis, elle partage le toboggan à l’aire de jeux et elle fait des kms de draisienne ! Elle mange de tout, elle adore les légumes, et toujours autant le chocolat, elle dort bien, elle a juste fait une bronchite cette hiver et n’a pas vu le kiné respi.

Mais tu vois, dans ma tête, je te réponds qu’Andréa ça va, oui, elle a la forme. C’est comme si elle n’avait pas le cancer dans son corps, tu vois. Elle crie, elle joue, elle saute sur son lit, regarde la télé, dessine des bonhommes, fait parler ses poupées. Sauf qu’elle le fait à l’hôpital, tu vois. Alors oui, ça va. Elle vomit pas. Elle fait pas de céphalées de dingue. Elle a pas eu d’effets secondaires de fou pour le moment, très peu de complications. Elle a du sang de cordon qu’on va pouvoir lui greffer. Et puis ça va aller.

Et ça va. Même si quand je lui tiens la main, je sens son poignet craquer. Ses petits os tout fragiles à cause de l’acidité de la chimio. Ca va, elle court, mais moins qu’une enfant de 3 ans pas leucémique. Elle se tient le coeur. Elle s’essouffle. Elle a mal aux jambes. Elle dit rien quand elle a mal quelque part, elle veut pas de médicament, elle veut pas de pansement. Et ça va, oui. Elle fait ses soins de bouche comme une chef, elle se brosse les dents comme une grande, elle prend ses médicaments sans broncher.

Ca va. Elle a la maturité d’une enfant plus âgée que 3 ans. Elle est raisonnable comme une enfant n’a jamais été. Elle demande si elle a le droit de marcher dans les flaques d’eau. Elle touche le sol et dit « on se lave les mains après ! ». Elle met le masque en disant que sinon elle aura des microbes. Elle demande si elle a le droit de manger de ce jambon là, s’il a des microbes ou pas ? Elle regarde ses élastiques et ses pinces en attendant d’avoir de nouveau des cheveux pour les utiliser. Elle sait dormir sans son doudou parce qu’il est tombé par terre et qu’il faut le laver. Elle dort seule, toutes les nuits, sans pouvoir appeler son papa ou sa maman. Ou en les appelant mais sans qu’ils puissent venir. Mais ça va. Elle sait pas les risques qu’elle court en faisant cette dernière chimio qui lui permettra d’être greffée. Elle sait pas qu’elle peut mourir, la mort elle connait pas. Alors ça va.

Ca va, elle recoit plein de cadeaux, elle croit que la vie, c’est ça. Ca va, elle a ses parents 12h/12 avec elle et se met en colère quand ils parlent à un adulte. Ou font pas ce qu’elle veut. Ou osent dire non… Forcément, faut bien essayer de compenser quand on peut pas aller dehors. Quand on a pas pu aller à la piscine depuis près d’un an, et qu’on est pas près d’y retourner. Quand on a une machine accroché à soi la majorité du temps. Ou juste un tuyau accroché à son pull qui empêche de mettre de jolies jupes. Mais je t’assure, ça va …

Publié dans: LAM

4 réflexions sur “Ca va ?

  1. Noemie dit :

    C’est vraiment très bien écrit. J’en ai pleuré. Je prie tous les jours alors que je ne vois pas en Dieu pour qu’on n’y retourne pas. Je vous souhaite que tout se passe bien. Pas de GVH. Une GVL si besoin. Pas d’infection. Pas de séquelles…
    La maman de Valentin le copain de la chambre d’à côté.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s