De la Terre

Je suis une femme de la Terre. Je suis une enfant, une mère, une amante. Je suis là, au milieu de cette nature indomptable et pourtant domptée. Je suis las. Victime de ces hommes et de ces femmes imbus d’évolution, de profit, de pouvoir.

Je respire la Terre. Je la sens, de tous mes sens.

Elle se diffuse dans mon corps, dans mes veines, dans mon cœur.

Je touche l’herbe haute qui chatouille l’arrière de mes genoux. Je m’ancre dans ce sol si stable. Je respire le vent. J’apprécie le souffle dans mes cheveux, sur mes joues. J’inspire les odeurs qu’il porte. Effluves de colza, de poussières, de fougères. Je goûte la pluie. J’écoute ces oiseaux de la Terre. Cette liberté ailée. Cette insouciance, leur chant apaisant. J’admire ces camaïeux de bleus et de verts. Ces nuances par milliers, ces touches de blanc, de marron, de rouge. J’observe cette libellule qui sèche ses ailes, paisiblement.

Éblouie par le soleil, je demande pardon à la Terre.

Pardon pour l’Homme. Inconscient du trésor qui lui est offert. Pardon pour ce conquérant.

Je regrette ces guerres, ces bombes. Ces animaux sacrifiés. Ces forêts détruites. Ces rivières asséchées. Ce soleil de plus en plus chaud, de plus en plus agressif.

Je regrette ces constructions destructrices. Ces enfants abandonnés, affamés, assoiffés. Ces pillages au fin fond du ventre de la Terre. Ces déchets semés, nauséabonds et assassins.

Je suis une femme de la Terre.

Une réflexion sur “De la Terre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s