Je n’avais plus écrit d’article personnel depuis un bon bout de temps. Et puis parfois, l’envie me prend de mettre des mots sur des moments.

5 jours sur 14 on est 4. 5 jours sur 14 on est 2. Ça nécessite d’ajuster le quotidien, faire des efforts, des concessions. Ça entraine des râleries, des cris, des négociations, des répétitions. La vie de famille quoi.

C’est pas si facile de faire en sorte que chacun y trouve son compte. L’amour, on en trouve toujours, et on en a jamais trop. Mais on peut aimer et être maladroit, ne pas comprendre, ne pas avoir envie.

C’est pas si facile non plus de composer quelque chose quand les éléments autour n’y sont pas toujours favorables. D’avoir peur de faire mal, de ne pas faire assez, ou d’en faire trop.

C’est pas si facile d’agir spontanément quand tu recréées quelque chose.

Pourtant c’est si facile de profiter des premiers beaux jours. De prendre un sac, une bouteille d’eau, des noix de cajou, et d’aller prendre l’air. D’aller se promener dans ses montagnes si proches et si belles. De se dire qu’avant c’était tellement pas facile, tellement hors du temps, tellement irréel, que pourquoi se prendre la tête pour un trop gros goûter, une faim tardive, des jouets pas partagés, des miettes sous les chaises ? De se dire qu’au final on est chanceux, en fait.

C’est pas facile de proposer à la fille de ton mec de la débarrasser de son bonnet et de se prendre un vent, et encore moins facile de la voir dire oui 20 secondes après à son père pour la même question. C’est pas facile d’entendre que t’as pas le droit de faire des bisous à ton mec, de sentir la jalousie des enfants.  De pas avoir de bonjour tous les matins ou de devoir répéter à ta gamine que si, elle doit dire bonjour parce qu’on est poli, surtout quand on vit sous le même toit. Mais est-ce que c’est si difficile de passer au-dessus ? Est-ce que ça empêche de montrer à ses gosses que putain on tient à eux et on les aime tellement ?

 

5 Replies to “(re)composer”

  1. il y a toutes les couleurs de l’amour….d’une mère pour sa fille ….d’une fille pour son père…d’un homme pour la femme qui lui fait briller les yeux….toutes ces trajectoires de sentiments qui se croisent…s’entrechoquent….se lient…. le plus beau regard est quand on recule un peu pour avoir une vue dans toute sa latitude et faire le point sur chaque élément puis revenir sur le plus beau des plans large……. celui qui fait naitre un sourire aussi large que lui et nous fait doucement…tendrement et si chaleureusement comprendre que l’essentiel c’est l’Amour…

    Aimé par 2 personnes

  2. Bonjour, C’est très facile. Il suffit de regarder la scène d’un autre œil… plus lointain que celui qui la vit l’instant présent. Ceci ne sont que des histoires de famille, et comme dans toutes les familles, c’est aussi doux que ça peut être brûlant ou froid. Ne pas dire bonjour, laisser traîner ses affaires sales ou je ne sais quoi d’autre d’ailleurs, peu importe. Dire je t’aime, le dire souvent et toujours car manquer d’amour est le plus grand vide qui soit (et les miettes, on s’en fout même si ça craque sous les pieds nus)

    Aimé par 2 personnes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :